Devenir partenaire avec un(e) influenceur-se, comment faire ?

Mis à jour : juin 28


Les réseaux sociaux sont des moyens de communication extrêmement prisés des entreprises et des particuliers. Des comptes de particuliers émergent et réunissent parfois des dizaines, centaines de milliers, voir plusieurs millions de followers autour de thèmes comme le sport, la mode, la beauté et bien d'autres. Ces comptes émergents, "influenceurs", deviennent des partenaires potentiels pour obtenir plus de visibilité autour de vos produits et de votre marque. En permettant à un influenceur de tester votre produit, de l'apprécier et de le partager, ou encore, en organisant un concours avec un influenceur, vous pourrez diriger une masse de trafic vers votre contenu et site internet. Mais comment contacter un influenceur ? Comment bien le choisir ? Comment formaliser ce partenariat et quelles conditions aborder ? Nous découvrons cela dans un article dédié à Comment devenir partenaire d'un/e influenceur/se ?


Un influenceur, c'est quoi ?


Un influenceur, c'est une personne qui crée du contenu régulièrement sur les réseaux sociaux, et qui le partage avec une communauté plus ou moins large. C'est sur Instagram qu'on trouve la plus grande communauté d'influenceurs, bien que la plupart d'entre eux n'apprécie pas ce terme lié à "l'influence" et préférerait un terme plus proche de "l'inspiration". On les retrouve aussi sur Twitter, Youtube, Snapchat ou encore Twitch.


Il existe des influenceurs dans tous les domaines d'activités, et on distingue plusieurs types d'influenceurs dans un même domaine, vis à vis de la taille de leur audience


On a les micro-influenceurs entre 10 000 et 20 000 abonnés,

Les petits/moyen influenceurs entre 20 000 et 50 000 abonnés Les influenceurs moyens et moyen + entre 50 000 et 100 000 abonnés,

Les gros influenceurs à plus de 100 000 abonnés,

Et au dessus d'un million d'abonnés, ça va sans dire, on est un géant.


Il y a de nombreux débats concernant les influenceurs , leurs places et impacts réels. Débats créés par la présence de plus en plus de "Fake influenceurs", de personnes dont la communauté est composée en majorité de robots, et qui remettent en cause injustement la pertinence des influenceurs arrivés avec mérite où ils en sont. Nous parlerons plus tard dans l'article de ce phénomène.



Pourquoi faire appel à un influenceur ?


Comme vous l'avez compris, les influenceurs ont la communauté que vous rêvez d'avoir pour votre marque (en fonction de la communauté, m'enfin on en parle plus tard).

Ces derniers sont réguliers sur les réseaux et ont les connaissances et la visibilité que vous n'avez pas auprès de votre marché cible. Ils ont aussi un pouvoir de conseil et de recommandation auprès de leur communauté et donc, de l'influence sur les tendances d'achat des consommateurs. (Ca dépend surtout de la relation de confiance à ce sujet entre l'influenceur et sa communauté)

De fait si un influenceur a une communauté qui lui fait confiance, et qu'il partage vos produits, ses abonnés s'intéresseront à l'avis de l'influenceur sur le produit, et auront confiance en ce dernier. Ils s'intéresseront donc plus facilement à votre marque étant donné qu'elle est recommandée par quelqu'un qu'ils admirent.


Comment choisir l'influenceur ?


Quels sont vos objectifs de campagne ?



Tout d'abord vous allez devoir évaluer vos objectifs à travers le partenariat que vous menez et le budget que vous avez à y consacrer. Si vous souhaitez obtenir 1000 visites sur votre site web, vous n'y arriverez pas avec 50€, que ce soit en partenariat avec un influenceur ou en faisant de la publicité.


Définissez donc avec réalisme vos possibilités et objectifs, par exemple :


Je souhaite obtenir au moins 300 visites de mon profil instagram, 100 abonnés, 100 visites de mon site internet, et réaliser au moins 3 ventes à travers un post et une story

Je dispose de 250€ pour ma campagne et je peux offrir un ou plusieurs produits à l'influenceur. Je peux également mettre à disposition de sa communauté un code promotionnel. Je suis une petite marque française, remplie de valeurs et ma plus-value n'est pas que dans mon produit, mais aussi dans mes méthode de fabrication et mon éthique.


Pour obtenir ces chiffres moyens, on aura besoin d'un influenceur "Petit" avec une communauté extrêmement réactive, un influenceur "Moyen" avec une communauté réactive, ou d'un gros influenceur.



Le domaine, les valeurs et intérêts de l'influenceur


Il va falloir bien choisir les influenceurs que vous contacterez, afin d'être sûr que votre produit va leur plaire. Vous devrez donc analyser les domaines d'activités des influenceurs. En effet, TOUTES les influenceuses interrogées refusent d'entamer des collaborations avec des marques pour des produits qui ne les intéressent pas.

Votre offre sera mise en concurrence avec d'autres marques: la réputation, l'offre, le secteur, la provenance de la marque peuvent être des facteurs décisifs pour l'influenceur


@Amandine_scd nous dit :

J'accepte uniquement les collaborations avec des marques ou des produits qui me ressemblent, et qui ressemblent à mon contenu. J'accorde beaucoup d'importance au fait d'aider les petites créatrices et petites marques à se développer.


@Juli_ee13 nous dit :

En général je travaille avec des marques de prêt à porter car j'adore ça! Et aussi quelques marques de produits cosmétiques et dermatologiques, ou encore de la déco. En tout cas, je ne fais que des collabs qui me plaisent, et je choisis des marques que je connais ou qui sont sérieuses. Je vérifie toujours le type de produit proposé avant d'entamer un partenariat.


@Loufitlove témoigne :

Je réalise des collaborations plutôt mode et beauté, je choisi seulement les produits et marques qui me correspondent et qui ne porteront pas atteinte à mon image.


@Alicecatdesigner enrichit :

Je travaille généralement avec trois types de marques, les marques éthiques (qui font du bio, production française par exemple), les entreprises locales (comme les restaurants près de chez moi), et enfin, des marques nationales qui m'intéressent et en qui j'ai confiance (vêtements par exemple). Je suis très sensible au sérieux de la personne que j'ai en face de moi et mon expérience professionnelle m'aide à savoir quand ça sent le roussi. Je refuse systématiquement le dropshipping, et je demande toujours au moins un rendez vous téléphonique pour m'assurer du sérieux de la personne.


Le budget


Le budget à engager n'est pas précis, et il n'est pas toujours le même. Il change en fonction de :


- L'influenceur en question

- La taille de sa communauté

- Le taux d'interaction de l'influenceur

- Les demandes de la marque en terme de support à partager

- La taille de la marque demandeuse.

Il existe également plusieurs moyens de rémunérer un influenceur. Parmi eux :

-Le coût par vue,

- Le coût par clic,

- Le coût par vente,

- Le coût par e-mail enregistré,

- L'affiliation, - Le coût fixe,

- L'échange contre produit(s)...


N'oubliez pas que vous avez à faire avec des professionnels, et donc qu'ils sont parfaitement en capacité de refuser votre offre s'ils ne la trouvent pas intéressante.

Pour vous, j'ai discuté avec plusieurs influenceuses plus ou moins grosses (dont l'audience est authentique), afin de les questionner à ce sujet. Il ressort que la plupart d'entre elles privilégient le coût fixe, et refusent le coût par vente ou encore l'affiliation. Certaines, en fonction de la marque et de ses valeurs (par exemple bio, fabrication locale...) acceptent les échanges contre produit sans rémunération supplémentaire.

@Alicecatdesigner nous explique :

À partir du moment où le post et la story sont publiés, je considère que mon travail est fait, et si le produit ne plait à pas à ma communauté alors que d'autres produits leurs plaisent, je considère que ce n'est plus de mon ressort. Je donne systématiquement mes statistiques, c'est impératif quand on vend une prestation.


@Amandine_scd précise :

Je pars du principe que lorsque c'est une petite marque ou une petite créatrice, ce n'est pas toujours évident pour eux de rémunérer en plus d'envoi d'un produit, alors j'accepte de leur donner ma visibilité seulement contre un produit gratuit.

Et en effet, les influenceurs peuvent proposer votre produit à leur communauté, mais ils ne peuvent pas forcer leurs abonnés à s'y intéresser, à visiter votre boutique si votre offre ne les intéresse pas. Si vous voyez que votre produit n'intéresse pas le marché que vous ciblez, vous avez peut être fait une erreur quelque part dans votre étude de marché et dans l'étude et la définition de vos personas types, en particulier dans la définition de leurs besoins, de leurs priorités ou de leurs habitudes de consommation.


Il se peut aussi que vous ayez mal choisi votre influenceur et que vous ayez fait appel à une personne dont la communauté n'est pas authentique.



Les fakes influenceurs


Cela commence à faire plusieurs années que les fakes influenceurs font parler d'eux, à tel point qu'Instagram mène une rude bataille pour essayer, (et je dis bien essayer), de supprimer les comptes factices, et de sanctionner les comptes acheteurs de fakes followers, ou likes. Cependant il est très simple pour les utilisateurs d'acheter des abonnés, des likes, et des vues ou des commentaires. il suffit de taper sa recherche sur Google et on tombera sur des sites qui proposent des ventes pour tous les réseaux.


Le problème, avec ce type d'influenceurs, c'est que leur communauté est composée de robots, de comptes qui n'appartiennent à personne, qui répondent seulement à des logiciels. Les chiffres ne sont plus que des chiffres, ils ne représentent rien ni personne (ce qui est encore différent des influenceurs qui ont beaucoup de "Mass Followers", qui restent de vraies personnes englouties sous les publications du nombre massif de personnes qu'elles suivent)


L'influenceuse @Romy réagissait en début d'année en story à un reportage télévisé sur les "influenceurs", l'émission ne contenant que des personnes issues de la télé réalité. L'influenceuse regrettait alors cette fausse représentation des influenceurs, dénonçant que toutes les personnes issues de la télé réalité bénéficiaient de l'achat d'une communauté à leur entrée dans une aventure, de la part de l'agence qui les prend en charge et appelant les marques à se montrer vigilantes dans le choix de leur partenaire.


Pour les détecter, on a plusieurs possibilités :


- On peut commencer par demander les statistiques générales de l'influenceur avant le partenariat, et demander à avoir les statistiques des posts qui vous concernent. Parmi les influenceuses interrogées, toutes ont indiqué envoyer systématiquement leurs statistiques. Si un influenceur refuse de vous les transmettre, vous pouvez vous poser des questions sur ce que les stats affichent.


- Vous pouvez vérifier manuellement le compte de l'influenceur. Bien que les likes soient en train d'être supprimés, vous pouvez encore pour certains y avoir accès. Profitez en pour consulter le ratio entre le nombre de followers et le nombre de likes, ou de commentaires. Instagram dégradant au fil du temps la visibilité des comptes, un compte authentique aujourd'hui entre 5% et 10% de taux d'interactions, au dessus, c'est tout bénef (à condition que ce soit de vrais likes). Pour vérifier, visitez les comptes des personnes qui likent les médias de l'influenceur pour voir s'ils ont l'air authentiques, normaux, ou s'ils sont suspects, ou tout simplement pour vérifier qu'il s'agit bien de votre marché cible.


- Vous pouvez aussi utiliser des plateformes comme HypeAuditor, la plateforme est payante mais délivre des informations très intéressantes concernant les comptes qu'elle analyse. Notamment la courbe des abonnés au fil du temps, afin de détecter de potentiels achat, la qualité et authenticité des interactions, la qualité générale du compte...


@Juli_ee13 conseille :

Il faut faire attention à l'engagement par rapport au nombre d'abonnés. Ou aller sur HypeAuditor pour vérifier la courbe d'évolution de l'influenceur. Les baisses et pics légers peuvent arriver, mais si il y a des baisses et pics plus flagrants et conséquents et que ça arrive tout le temps, c'est louche.


D'après @Amandine_Scd :

Il faut regarder le ratio abonnés-likes. Mais certains achètent également les likes donc à voir dans ces derniers si les comptes sont suspects. Généralement les comptes ne sont pas français, ce sont des comptes robots. C'est assez simple à détecter! Et faire un tour sur les plateformes de statistiques!


Comment contacter un influenceur?


Alors oui, ça fait rêver, mais la concurrence est rude, et les influenceurs reçoivent des messages par dizaine voire centaines/milliers à la semaine. Il y a des influenceurs qu'il est pratiquement impossible de contacter à cause de leur notoriété (exemple de Squeezie). Et d'autres que vous pourrez contacter, mais avec lesquel vous aurez peu de chances d'obtenir une réponse, même par e-mail.


Pour vous, j'ai donc interrogé x influenceuses afin de vous donner les meilleures armes pour aboutir à un contact et à un partenariat.


@Juli_ee13 :

Je trouve que les contacts par e-mail sont plus sérieux. Je suis aussi sur Octoly et Influence4you.


@Loufitlove :

Je répond uniquement aux e-mails. J'étais sur Octoly mais je ne l'utilise plus.


@Amandine_scd :

Je préfère les contacts par e-mail, en message privé ce n'est pas toujours évident de voir la demande. Je suis sur Octoly et plusieurs agences m'ont fait des demandes mais je n'ai pas encore sauté le pas.


@Alicecatdesigner :

Généralement le premier contact se fait par e-mail, suite à quoi je demande au moins un rendez vous téléphonique, et si la personne se trouve dans ma ville, un rendez vous en présentiel. Je n'utilise pas de plateforme, mais j'ai créé ma propre agence : Digital Company


Les e-mails

On comprend donc que c'est le contact par e-mail qui est privilégié, les adresses des influenceurs sont généralement renseignées sur leurs profil, il vous est finalement assez simple de les contacter. Le tout va se trouver dans le contenu de votre message et le sérieux que vous laisserez transparaitre.

Suite à quoi vous devrez être prêt à vous présenter de vive voix ainsi que votre marque et vos produits.


Les plateformes de mise en relation


Il existe plusieurs platefomes de mise en relation qui fonctionnent différemment notamment vis à vis du type d'influenceurs, de la vérification des comptes, ou du mode de paiement.


- Octoly : Les influenceurs présents sur Octoly ont été vérifiés à leur inscription sur la plateforme, notamment leur engagement, ce qui est gage de qualité.


- Influence4you : Sur cette plateforme vous postez une annonce de recherche en indiquant votre brief, vos conditions de rémunération, etc. Les influenceurs postulent et vous acceptez ou déclinez après avoir consulté vous même leur compte.


- Influens Me : Sur cette plateforme il n'y a aucune vérification. Les chiffres sont ceux indiqués par l'influenceur, vérifiez donc toujours le compte directement sur Instagram. Sur cette plateforme, ce sont les influenceurs qui vous font une offre de prix, que vous acceptez ou déclinez. Vous pouvez aussi faire des recherches parmi les profils présents sur l'application.


- Value Your Network : La plateforme propose au marque de poster une annonce en proposant un revenu au coût par clic, et un revenu maximal dépensé.


Les agences


Vous pourrez également faire appel et travailler en collaboration avec des agences web qui sont partenaires d'influenceurs, c'est le cas de Digital Company, que @Alicecatdesigner


Consulting & Formation Digitale, Expertise & Management, Réseuax, Marketing d'influence & Média, Graphisme & Web, Notoriété & e-success, Lancement de marque. Faisons décoller votre projet!

Après plus de 8 année d'expérience dans le domaine de la communication dans sa globalité : graphisme, web, vidéo, digital, évents & médias. Renforcées par un parcours en France, à l'étranger et par des compétences acquises tout au long de mes années d'expertise en tant qu'employée, auto-entrepreneur puis chef d'entreprise. J'accompagne aujourd'hui les start-ups, les entreprises, les TPE/PME, les personnes en reconversion, les créateurs, les influenceurs & community managers en développement, étudiants et particuliers ; dans la réalisation de leur projet et vers l'accomplissement de leurs objectifs.

Spécialiste des réseaux sociaux et dôtées d'une communauté grandissante, je bénéficie également d'un large réseau dans le monde de l'influence digitale (annonceurs, influenceurs, agences...). Chroniqueuse pour Radio France dans l'émission les influenceuses de France Bleu, influenceuse sur les plateformes instagram, 21 buttons, Tiktok, Snapchat.... Je partage tous les jours auprès de mes audiences respectives et fait grandir mes connaissances par le biais d'auto-formations régulières.

Je suis par ailleurs formatrice spécialisée dans le domaine du digital, afin 'aider l'ensemble de mes élèves, collaborateurs et clients à faire grandir leur business ou à assoir leur e-réputation.


Concrètement, les agences comme Digital Company vous permettent de déléguer la quasi totalité de votre activité sur le web. De la conception, à la promotion. Digital Company travaille avec plus de 150 influenceurs Français et internationaux à l'audience de qualité.



Les conditions et contrats


Dans le cas d'un partenariat ponctuel visant à simplement publier un post et/ou une story, il se peut que vous n'ayez pas à réaliser de contrat papier signé deux parties et prévoyant les clauses de droit nécessaires à votre partenariat et à son exécution dans le long terme.

Cependant il faudra aborder par écrit et explicitement avec l'influenceur les différentes conditions et attentes des deux parties, les solutions techniques mises en place, et les valeurs impératives à respecter. Durant cette phase chacune des parties doit fournir toutes les informations nécessaires à l'autre partie, l'accord doit être consenti librement et les deux parties doivent être en capacité de respecter leur part du contrat.


Si vous mettez en place un contrat alors il vous faudra prévoir diverses clauses qui prévoiront les obligations des deux parties. Je vous invite à vous rapprocher d'un spécialiste du droit dans le domaine contractuel et numérique.

Par exemple, @Juli_ee13 nous précise :

En général je préfère recevoir des produits que j'ai choisis, que je teste, et s'ils me conviennent, je les partage à ma communauté en échange. Si ce n'est pas le cas, je préfère retourner le produit à la marque ou bien dire clairement ce que je pense du produit.

@Amandine_scd :

Avant d'accepter une collaboration je demande toujours ce que la marque souhaite, pour voir déjà si ça fonctionne avec ma manière d'être et de faire sur mes réseaux. Je préviens toujours que si je ne suis pas satisfaite du produit, soit j'en parle en donnant mon avis sincère qu'il soit positif ou négatif, soit je n'en parle pas, je laisse le choix.

@Loufitlove :

Je demande systématiquement à pouvoir donner mon avis réel sur le produit. Les marques ne doivent pas envoyer des briefs super longs qui m'indiquent tout ce que je dois dire.


@Alicecatdesigner :

Je demande systématiquement à connaitre l'origine du produit. Je demande aussi souvent un acompte car je me suis faite avoir plusieurs fois. Si un produit ne me plait vraiment pas, je préfère renvoyer son argent au client et ne pas en parler.

Les conseils persos de nos influenceuses :


@Loufitlove: Un contact par e-mail, un contrat et pas de briefing qui m'impose ce que je dois dire!


@Amandine_scd : Soignez le premier contact, ne vous trompez pas de prénom donc évitez les copiés collés et les demandes qui ne sont pas personnalisées.


@Juli_ee13 : Je déteste les marques qui m'envoient un e-mail pour me demander directement mes tarifs pour un post ou une story alors que je n'ai jamais eu le produit entre les mains, dont je ne connais ni la qualité ni la valeur


@Alicecatdesigner : Les marques ne doivent pas m'imposer un texte, je trouve ça vide d'authenticité. Un influenceur doit raconter une histoire personnelle et une expérience vécue, pas un discours commercial prémaché abrutissant, qui ne trompera pas la communauté qui me connait bien. Lorsqu'on m'impose un brief, je refuse la collaboration.


bref :

  • Un contact par e-mail

  • Une démarche transparente et claire

  • Une rémunération fixe

  • La liberté d'avis de l'influenceur

  • Test du produit avant partage

  • Une mise en place rapide et pas de perte de temps

Nous arrivons à la fin de cet article concernant l'établissement d'un partenariat avec les influenceurs et je remercie chaleureusement @alicecatdesginer @loufitlove @sasabylopez @juli_ee13 @amandine_scd d'avoir répondu aux questions en permettant l'élaboration.


N'hésitez pas à consulter nos autres articles dans les domaines du marketing digital et des réseaux sociaux



Article écrit par Aty_Pique, Community Manager


Instagram : @Aty_pique

Facebook : Aty'pique

Pinterest : Aty_pique


Pour ne rien rater, inscrivez-vous à notre Espace Membre

Ou à notre Newsletter (Un seul e-mail par mois)

©2019 Site créé par  Aty_pique.

Conception de site Web ; Community Manager ; Photographe à Bourg en Bresse

contact@aty-pique.com - 07 56 97 72 08