10 habitudes éco-responsables simples pour une transition dès maintenant.


Les petites habitudes, lorsqu'elles sont répétées par des centaines voir des milliers de personnes, ont de grands impacts sur la société, l'environnement ou encore l'économie.


On le sait, les problématiques écologiques sont de plus en plus présentes dans notre quotidien et nous demande une certaine réflexion et adaptation.


Quelles sont les habitudes à prendre pour avoir un quotidien éco-responsable ? Et surtout, comment adopter cette manière de faire sans chambouler son quotidien pour autant ?


Nous vos proposons 10 habitudes éco-responsables simples pour une transition douce dès maintenant.


Bonne lecture !



1. Trier ses déchets


En France nous avons la chance de disposer d'un système de ramassage de déchets, et de tri de ces derniers, ce n'est qui n'est pas le cas de tout le monde. La base donc c'est de faire le tri sélectif dans ses déchets quotidiens. Ce qui n'est pas pourtant dans l'habitude de plus de la moitié des Français d'après Le Monde.


Alors c'est une évidence, on proscrit le fait de jeter ses déchets dans la nature, et on les fout à la poubelle, quand on peut, en se baladant, on ramasse les déchets que l'on trouve en pleine nature pour les mettre à la poubelle. Oui on sait, ce ne sont pas vos déchets, mais ils ne prendront pas leur patte pour se mettre à la poubelle tous seuls.


Pour vous aider :savoir quel déchet va où, je vous ai mis en forme ces quelques illustrations, sinon, vous poussez aussi utiliser l'application "Guide du Tri"



2. Grouper les trajets


Combien de fois ai-je été choquée par le nombre d'aller-retour que mes proches pouvaient faire (surtout les citadins) puisque tout est à proximité alors autant ne pas planifier. J'ai grandi en campagne et pour aller faire nos courses, nous devions faire plus de 10 kilomètres. Pour aller à l’hôpital, nous devions en faire presque 30. De fait, j'ai naturellement appris à grouper mes trajets pour ne pas perdre en temps et en essence en fonction des villes que je traversais et des tâches que j'avais à effectuer. Apprenez à en faire de même, si vous êtes contraints d'effectuer un ou plusieurs trajets pendant la journée, tâchez de les organiser de sorte à réaliser vos autres tâches quotidiennes (déposer quelque chose à la poste, passer à la pharmacie, récupérer quelque chose à l'épicerie, ...) durant ce trajet.


Essayez de ne démarrer votre voiture que lorsque vous n' avez pas le choix, et organisez votre trajet de sorte à faire le moins de détours possibles.

Si vous êtes plusieurs dans votre famille à devoir effectuez des trajets, faites du covoiturage, ou déléguez vos tâches. (Si je n'ai pas de trajet important prévu et que j'ai quelque chose à déposer dans une boite postale, je vais demander à mon compagnon qui est régulièrement sur la route de s'y arrêter pour moi afin d'éviter de démarrer la voiture juste pour ça). S'il y a des choses que vous pouvez faire de façon dématérialisée faites le : envoi de documents par exemple.


Si vous pouvez effectuer des trajets à pied ou à vélo, faites le, il n'y a pas que pour l'écologie que c'est bon, mais aussi pour votre santé physique et mentale, ainsi que pour votre porte monnaie !

3. Ne plus utiliser d'objets à usage unique


Je sais ce que vous vous dites, il y a certains objets qui sont assez indispensables en usage unique, ne serait-ce que le papier toilette. Cependant, il y en a un tas qui peuvent être évités et qui pour la plupart ne sont pas recyclables.


Commençons par les couverts en plastiques, en carton, les serviettes en papiers ou encore l'essuie-tout, à remplacer par de la vraie vaisselle, ou des plastiques réutilisables (type tupperware) et de vrais torchons en tissus. On peut aussi remplacer son éponge par une brosse.


Les Lingettes démaquillantes et les cotons, les cotons-tiges à remplacer par des cotons lavables et des cotons-tiges lavables.


Les pailles, les filtres à café, les sacs plastiques : Il existe des pailles réutilisables, des filtres à café en tissu, des sacs réutilisables ou en tissus. On bannit les tickets de caisse, les échantillons, flyers...


Pour les dames, les tampons et serviettes menstruelles à usage unique, à remplacer par exemple par des serviettes lavables, une cup, ou encore une culotte menstruelle.


4. Consommer des légumes de saison achetés au producteur du coin


Le fait de consommer des légumes et des fruits hors saison et produits provenant de l'autre bout du monde a un gros impact environnemental tant vis à vis des méthodes de production que des moyens de transport. J'ai la chance d'avoir grandi près du jardin de ma grand-mère qui nous permettait d'avoir de nombreuses variétés de légumes toute l'année.


Maintenant que je vis un peu plus loin, j'ai trouvé un producteur bio qui vivait près de chez moi. Ce dernier propose des paniers de légumes à la semaine composés de légumes de saison. Ce système propose deux types de panier (à la taille) ainsi que de la vente de légumes et d'oeufs en vrac, et c'est sans engagement. Cette solution n'est pas plus chère pour moi que de prendre des légumes au supermarché. Cela me permet de réduire mon empreinte écologique grâce au circuit court, de faire vivre des producteurs locaux en soutenant l'économie locale, et aussi de découvrir des légumes que je ne connaissais pas !


Il existe forcément près de chez vous un producteur ou une coopérative proposant des produits frais et cultivés localement. Renseignez vous vous trouverez forcément votre bonheur !


5. Consommer moins de viande


J'ai bien dit consommer moins, et pas "arrêter de consommer". Je pense que si vous aimez la viande, vous devez continuer d'en consommer, et il se peut aussi que vous n'aimiez pas le goût des alternatives composées ou encore la texture.


Il est important d'identifier les différentes sources de protéines animales et leurs remplacement potentiel pour ne pas développer de carence. En effet, les protéines sont des assemblages d'acides aminés, et il y en a 8 que notre corps est capable de synthétiser afin de participer au renouvellement cellulaire, etc. Ces 8 acides aminés sont les acides aminés essentiels, et doivent être apportées chaque jour à notre corps en quantité suffisante. La protéine animale contient ces 8 acides aminés essentielles, ce qui n'est pas le cas de la plupart des sources de protéines végétales à l'exception peut être du Quinoa et du Soja (dont la production pollue énormément et dévaste des forêts et pollue les eaux au même titre que l'huile de palme)


Pour réduire son empreinte écologique, il faut dans l'idéal réduire sa consommation de viande rouge telle que le Boeuf. Il faut aussi réduire sa consommation de certaines viandes ou pièces comme l'agneau, le porc, le saumon, ou encore le fromage!


Les sources de vitamines les moins polluantes sont les lentilles, les tomates, les haricots, le tofu, les brocolis, et les noix. Peut importe la façon dont vous définirez votre alimentation, tachez toujours de maintenir les apports de vitamines nécessaires à votre santé.

Pour vous aider dans votre recherche d'aliments éco-responsables vous pouvez télécharger l'application "Etiquet'table"


6. Boycotter les marques considérées comme grosses pollueuses ou ne respectant pas l'humain


Certaines multinationales jouent un rôle crucial en matière de pollution des sols, des eaux, de conditions de travail déplorables et d'évasions fiscales. Nous nous concentrerons seulement sur quelques marques parmi toutes celles qui existent :


- Coca Cola, on en a parlé dans l'article précédent (Ma vision de la consommation responsable) mais Coca est au coeur des polémiques et pour cause, les sujets d'accusation sont graves : pillage de l'eau, pollution plastique, produits mauvais pour la santé...


- Nestlé est également l'une des multinationales à bannir de son assiette pour plusieurs causes : pillage de l'eau, huile de palme, ou encore travail des enfants.


Mais les entreprises pollueuses plastiques sont nombreuses : Pepsi, McDonald, Danone, Starbuck, Lay's, KitKat... et pas seulement dans l'alimentaire.

Pour vous aidez dans votre recherche, je vous propose de consulter le site I-Boycott.org

ou encore de vous aider de certaines applications, par exemple Buy Or Not ; ou encore dans le domaine de la mode "Clear Fashion"


7. Composter, utiliser ses déchets


Il existe un millier de moyen de recycler ses déchets soi même. À commencer par les déchets alimentaires qu'on réduit en prévoyant et en achetant les bonnes quantités. Puis on peut avoir des animaux qui peuvent être contents de manger les restes (à condition que ça ne nuisent pas à leur santé) dans mon cas avec un chien et des poules, il y a peu de nourriture qu'on ne peut utiliser. Quand on ne peut vraiment pas, alors on le composte, cela servira au potager de l'année prochaine !


Il existe également différents moyens d'utiliser vos déchets comme les pots en verre, les pots de yaourts, ou même les rouleaux de papiers toilette vides. Si vous avez des enfants ou que vous êtes créatifs, vous pourrez imaginer des activités manuelles à base de construction, de peinture... Un pot en verre peut se transformer en peau à crayons, en pot de fleurs, des rouleaux de papiers toilettes peuvent devenir un hôtel à insectes...


Apprenez à réutilisez vos objets et déchets, si un meuble est vieux est-il possible de le rénover ? Est ce possible de transformer un tissu abîmé ?


8. Ne plus jeter ses vêtements, et acheter français ou acheter de la seconde main


L'industrie de la mode est une grosse pollueuse et votre bulletin de vote se trouve dans votre porte monnaie. Cessez de jeter vos vêtements, vous pouvez les donner à des associations, à des proches, ou encore les vendre en ligne grâce à des applications comme Vinted !


Vous pouvez aussi vous renseigner sur les marques de mode qui sont éthiques et éco-responsables. Certaines marques comme Miaraka fabriquent des accessoires en France à partir de matières recyclées. Certaines marques garantissent la qualité de leurs matières et une production de ces dernières dans des règles environnementales et sociales strictes.


Plus économique et engagé encore, vous pouvez vous procurer des vêtements de seconde main dans des friperies en lignes, ou dans des friperies tout court. Certaines proposent même des vêtements qui n'ont jamais été portés et qui ont été récupéré car invendus, c'est le cas d'Every Choices!

Il existe des friperies tenues par des associations qui doublent les bienfaits de leur utilisation grâce à l'insertion sociale par exemple. Nous parlerons au cours de ce mois plus précisément de la mode éthique à travers un article dédié


9. Consommer des produits sans emballages


On passe dans un changement d'habitude qu'on remarque un peu plus quand on se met à consommer des produits d'hygiène solides ou des aliments en vrac. Pourtant, ces solutions sont plus économiques et plus écologiques. Un shampoing solide de taille moyenne me dure entre 6 et 12 mois tandis qu'une bouteille de shampoing fera 3 ou 4 mois tout au plus. Cette solution réduit considérablement le nombre de déchets plastiques et je l'ai appliquée à tous mes produits d'hygiène :


Shampoing, savon, dentifrice, crème hydratante... Quand je suis contrainte de prendre des produits qui ont un emballage, c'est le cas des produits Hello Body, je réutilise le contenant pour y ranger par exemple des punaises, trombones, pièces...


Il existe de nombreuses épiceries qui proposent du vrac, surtout dans les villes. Mais il vous est simple de choisir des produits sans emballage, à commencer par les légumes. Prenez une cagette de bois et réutilisez la pour entreposer vos légumes. Ne prenez pas de légumes emballés si vous les achetez en supermarché. Vous pouvez facilement trouver des pâtes, riz, et céréales en vrac, ainsi que des lentilles, certaines noix... Privilégiez la viande du boucher plutôt que des pièces emballées séparément. Apprenez à congeler vos aliments sans sacs de congélation je vous conseille cet article au sujet de la congélation sans plastique.


10. Fabriquer soi même

Pour le top d'une consommation responsable, apprenez à fabriquer vous même.


Il y a un tas de vos objets du quotidien que vous pouvez fabriquer vous même pour moins cher et plus sain pour vous et l'environnement.


Prenons exemple de certains produits ménagers comme le liquide vaisselle, la lessive, les produits pour le sol, qui coûtent un bras et qui sont fabriquables à partir de savon en copeaux, d'eau, et de bicarbonate de soude.

Si vous êtes vraiment intéressés, vous pouvez vous même fabriquer votre dentifrice, vos soins de beauté...


Vous pouvez aussi produire vous même une partie de votre alimentation par exemple grâce à un potager ou encore en adoptant des poules, ou autres animaux d'élevage en fonction de la place que vous avez !


Sans parler de tout ce qui est possible de bricoler ou de coudre.Pour moi, pas de papier cadeau à Noël, les emballages seront en tissus, et je ne dépenserai plus jamais 1 centime puisque je pourrai les utiliser l'année prochaine.


Nous arrivons à la fin de cet article sur les dix premières habitudes écoresponsables simples pour une transition dès maintenant. N'hésitez pas à consulter nos autres articles sur le sujet ou à proposer vos propres habitudes en commentaires.

Merci pour votre lecture




Article écrit par Aty_Pique,

Community Manager, Conception de site internet


Instagram : @Aty_pique

Facebook : Aty'pique

Pinterest : Aty_pique




Pour ne rien rater, inscrivez-vous à notre Espace Membre

Ou à notre Newsletter (Un seul e-mail par mois)

©2019 Site créé par  Aty_pique.

Conception de site Web ; Community Manager ; Photographe à Bourg en Bresse

contact@aty-pique.com - 07 56 97 72 08